20 janvier 2011

« Faut-il les désintégrer »

[ NB : Les supports des interventions sont disponibles en fichiers attachés au bas de cet article. ]

La FULBI (Fédération des Utilisateurs de Logiciels pour Bibliothèque, Documentation et Information)
L’ADUDLO (utilisateurs des logiciels OPSYS)
L’AULP (Association des utilisateurs du logiciel Portfolio)
L’AUSIDEF (Association des utilisateurs des systèmes informatisés de SirsiDynix en France)
Le CUTO (utilisateurs d’ Orphée)
Le Club2e (utilisateurs des logiciels de la société Ever Team)
L’INTD (Institut National des Techniques de la Documentation-CNAM)
« Faut-il les désintégrer ? »
Quelle forme prendront les systèmes de gestion de bibliothèque et les plateformes documentaires en 2020 ?
Le 20 janvier 2011
A l’auditorium de la médiathèque d’Ivry-sur-Seine
152 avenue Danielle Casanova
94205 Ivry-sur-Seine Cedex

Toujours plus riches, plus complets, plus complexes nos systèmes d’information sont intégrés et intégrants. Le SIGB est né dans les années 80 du besoin exprimé par les professionnels d’un outil unique et surtout d’une unique source de données permettant de réaliser l’ensemble de la chaine de traitement d’un fonds documentaire. Les portails documentaires, eux aussi intégrés, offrent une gamme de services à un éventail d’utilisateurs. Au fil du temps les logiciels documentaires et les SIGB sont devenus plus que les outils irremplaçables et dominants des professionnels de l’information, ils en sont parfois devenus les emblèmes.
Mais survivront-ils aux formats ouverts ? Dans 10 ans, en quoi consistera l’informatisation d’une bibliothèque, d’un service documentaire ? A la mise en place d’un outil « packagé » et uniformisé ? A une informatique d’assemblage, une collection de briques « Légo » de toutes provenances, rendue possible par la généralisation de formats ouverts et des web services, agençant données locales et ressources en ligne pour aboutir à une plateforme originale au gré des besoins spécifiques des organismes et des services qu’ils souhaitent rendre ? Ce « cherry picking » technologique (littéralement « picorage») conduira-t-il, s’il se réalise, à une informatique « résiliente » mieux à même de surmonter les aléas du marché logiciel et de réagir aux nouvelles exigences fonctionnelles, ou esquisse-t-il une moderne version de l’ « usine à gaz » ?
Le 20 janvier 2011, la FULBI invite chercheurs, consultants et professionnels à un débat prospectif et contradictoire sur l’avenir des plateformes documentaires.

Programme de la journée
9h30-10h00 Accueil des participants.
  • 10h00 Allocution de bienvenue de Robert Zachayus (président de la FULBI)
  • 10h05 -10h10 Claire Scopsi (commission journée d’étude de la FULBI) : Introduction et présentation des intervenants
  • 10h10 – 10h50 Jacques Kergomard (BiblioTIC )
    Vont-ils se désintégrer?
  • 10h50 – 11h30 Philippe Bourdenet (responsable informatique SCD de l’Université du Maine).
    Stratégies pour la construction de plateformes interopérables
  • 11h30-11h40 Pause
  • 11h40-12h00 Pascale Nalon (bibliothèque des Mines ParisTech)
    Quelle intégrité des données dans un système en constante évolution ?
  • 12h00 – 12h30 Jean Paul Gaschignard (médiathèque de Saint-Etienne)
    SIGB ou système désintégré ? les contre-tendances, ou les limites de la prospective.
 12h30 Pause déjeuner (NB le déjeuner est à la charge des participants )
  • 14h00 – 14h45 Marc Maisonneuve (Tosca Consultants)
    Evolutions récentes et prospectives des SIGB
  • 14h45 – 15h15 Catherine di Sciullo (directrice du centre de ressources de la Gaîté lyrique) et Sylvie Cabral (Ourouk)
    Implémentation du modèle FRBR à la Gaîté lyrique. Retour d’expérience.
  • 15h15 – 15h30 Ludovic Méchin (Doxulting)
    Tendances actuelles des cahiers des charges en bibliothèques.
  • 15h30 – 15h45 Pause
  • 15h45 : La stratégie à 10 ans des éditeurs. Table ronde animée par Ludovic Méchin.
  • 15h45 – 16h00 Maud Arnaud, Frédéric Lefevre . Ex-Libris.
  • 16h00 – 16h15 Eric Conderaerts, Jean-François Piat. Infor (Geac)
  • 16h15 – 16h30 Olivier Walbecq, Eric Delot. (Archimed – Opsys).
  • 16h30 – 17h00 : Discussion avec la salle.
 17h00 : fin de la journée