Livres numériques nativement accessibles

Dans le cadre du développement de l’édition nativement accessible, la FULBI a été conviée au groupe de travail « certification des livres numériques accessibles ». Deux réunions se sont tenues au Ministère de la Culture le 3 avril 2018 et le 3 juillet 2018.

Voici quelques éléments issus de ce groupe de travail :

Le groupe de travail constitué par le ministère de la Culture (DGMIC/SLL) est destiné à accompagner le projet de définition d’un dispositif de certification des livres numériques mené par Braillenet.

La mise en œuvre d’une certification des livres numériques nativement accessibles, aboutissant à l’attribution d’un label d’accessibilité, apparaît comme un élément stratégique pour le développement d’une offre de livres numériques nativement accessible. Elle remplit en effet trois fonctions :

  • valoriser les efforts réalisés par les éditeurs pour faire évoluer leur chaîne de production en prenant en compte l’impératif d’accessibilité ;
  • garantir le niveau d’accessibilité des livres numériques pour les personnes en situation de handicap, de manière à ce qu’elles identifient facilement l’offre susceptible de répondre à leur besoin ;
  • faciliter le signalement des livres nativement accessibles dans les différents circuits de distribution (vente et prêt).

Le projet de définition d’un dispositif de certification des livres numériques nativement accessibles développé par Braillenet s’inscrit dans un contexte international.

Sont représentés au sein du groupe de travail :

Hachette
Braillenet
Syndicat national de l’édition (SNE)
TEA
Ministère de la Culture
FULBI
PCA
EDR Lab
Dilicom
Nordcompo
Izako

Premier bilan de l’enquête sur les chaînes de production de livres numériques, menée par Braillenet :

Cette enquête constitue la première étape du projet, son objectif est d’améliorer la connaissance des processus de production des livres numériques, afin de définir un processus de certification qui soit compatible avec les pratiques. L’enquête a fait ressortir de la part des éditeurs une prise de conscience des enjeux de l’accessibilité et une volonté d’avancer sur le sujet, même si beaucoup ne maîtrisent pas encore les moyens pour y parvenir. Les éditeurs enquêtés publient l’ensemble de leurs nouveautés sous forme numérique. L’utilisation du format Epub3 n’est pas majoritaire : seuls trois des éditeurs enquêtés produisent ou vont produire dans ce format.

Idées recues sur l’Epub3 :

Le format ePub 3 est réservé aux livres numériques enrichis
FAUX . Il convient à tous les catalogues et offre une meilleure expérience de lecture particulièrement pour les romans, grâce à la qualité de la typographie et à l’affichage des notes en popup.

Le format ePub 3 n’est pas compatible avec les appareils utilisés par les lecteurs numériques
FAUX . Les appareils de lecture aujourd’hui utilisés (liseuses, tablettes, smartphones, ordinateurs…) lisent les ePub 3 textes de la même manière que les ePub 2. De plus, les ePub 3 accessibles sont lus par les logiciels dédiés aux publics aveugles, malvoyants ou DYS.

Produire un ePub 3 coûte plus cher qu’un ePub 2
FAUX . Hors livres fortement illustrés et maquettes complexes, l’éditeur peut s’entendre avec son prestataire pour faire évoluer sans frais le fichier numérique produit.

 

Pour que les publics empêchés de lire puissent acheter les titres des éditeurs et les lire sur leurs appareils spécialisés (sans recourir à l’exception handicap ci-dessus citée), les éditeurs peuvent dès aujourd’hui commercialiser leurs ouvrages en format nativement accessible. On parle alors d’édition inclusive et non plus d’édition adaptée. Un format accessible convient à tous les publics, et à tous les appareils de lecture : liseuses, tablettes, smartphones, ordinateurs, claviers braille numérique ou encore lecteurs audio. L’acte européen d’accessibilité qui entrera en vigueur à l’horizon 2020 va imposer aux éditeurs la commercialisation de leurs ouvrages numériques en formats nativement accessibles pour une large partie de leur catalogue.

Comment le lecteur saura-t-il qu’un livre numérique est accessible ? La plateforme de vente ou de prêt affichera le degré d’accessibilité du livre numérique. En France, le Ministère de la Culture vise à mettre en place un label certifiant la qualité d’accessibilité des livres numériques qui sera attribué par un tiers de confiance. Ce label devrait être disponible à partir de 2020.

La FULBI suit avec intérêt les développements à venir et participera à d’autres réunions en vue de cette labellisation.

 

A suivre…